Passion Manga Index du Forum
Passion Manga
Tu as une âme d' otaku ? Alors ce forum est fait pour toi. N' attends plus, viens nous rejoindre.
 
Passion Manga Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: De Dragon Ball à Dragon Ball Super ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Manga Index du Forum -> Les styles -> Anime & Animation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Lun 9 Jan - 17:41 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Voilà, je saute le pas de la recréation du topic, en le généralisant à toute l'oeuvre animée et pas seulement DBS !
Je ne vais pas reposter mes 72 premières critiques de DBS, mais je tiens encore à dire que cette série est une très bonne surprise dans l'ensemble, avec une véritable personnalité la distinguant de DB et DBZ et en ce sens leur faisant très souvent honneur. Certes, la qualité graphique n'est pas toujours au rendez-vous, et il faut attendre l'après-arcs des deux films récents pour avoir quelque chose de véritablement neuf à se mettre sous la dent pour le fan (même si les deux premiers arcs, contrairement à ce que certains veulent bien croire, se distinguent des deux films sur plusieurs points), mais à partir de là, la série livre du très bon contenu, et en dehors de quelques fillers malheureux (et pas tous les fillers, certains sont même de véritables bijoux), c'est de plus en plus passionnant, spécialement depuis l'arc de Trunks du futur (et ce ne sont pas les épisodes 71 et 72 qui me détromperont) ! Very Happy
Aussi, ne soyez pas trompés par mon avis sur l'épisode de la semaine, premier de l'année, d'ailleurs !

Dragon Ball Super
Episode 73
Gohan no Sainan !
Great Saiyaman Masaka no Eiga ka !?
La Mésaventure de Gohan !
Incroyable, un Film sur le Great Saiyaman ?!


"Je suis le justicier de la ville... Je ne fais pas de cadeau au crime !! Je suis Great Saiyaman !"


Jaco fait une pause Ramen dans l'espace après avoir capturé Watagashi, un criminel recherché. Le parasite en profite pour lui échapper. Au même moment, sur Terre, Gohan et Videl découvrent la bande-annonce d'un film mettant en scène Mister Satan et le célèbre acteur Barry Karn et ayant pour titre Great Saiyaman Vs Mister Satan !
Venu assister au tournage avec sa femme et leur fille, Gohan ne peut s'empêcher d'endosser le costume du super-héros pour réaliser les cascades, motivé par l'envie d'impressionner Pan à l'avenir.
Un peu plus tard, Gohan intervient lors d'un braquage de banque, commis par de vieilles connaissances. C'est le moment que choisit Watagashi pour apparaître sur Terre et débuter sa campagne de contamination maléfique


Si le titre ne vous a pas encore mis la puce à l'oreille, l'épisode en lui-même ne vous laissera aucun doute : Nostalgiques de la première partie de la période Buu, ce 73ème épisode vous est dédié ! Gohan est au premier plan ainsi que son alter ego super-héroïque, le Great Saiyaman. Et comme à l'époque, dans la série tv du moins, on tourne un film mettant en scène le super-héros de Satan City, et comme avant, son identité secrète est mise en danger. Si le clin d'oeil à Batman V Superman fait plaisir, pour le reste, on se trouve face à un épisode bouche-trou très dispensable, sauf si, encore une fois, vous êtes nostalgiques de cette époque.

La partie mettant en scène Jaco est plus intéressante, et cela aurait été bien plus original de se pencher en majeure partie sur le policier intergalactique dans son travail quotidien. Dommage. Il faudra attendre la semaine prochaine pour voir si cela valait le coup de nous ressortir les poncifs de Gohan / Great Saiyaman.


Episode peu intéressant, donc. Si les clins d'oeil à la série précédente (Barry Karn et les braqueurs de banque) sont plaisants, ça ne suffit pas à éveiller un soupçon d'intérêt. Reste que l'attention portée par Gohan envers Pan est toujours aussi touchante. Papa Gâteau !

A suivre !


Edith :
Et pour l'info, Toonami commencera à diffuser la série en VF dès le 17 janvier ! ^^

_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Jan - 17:41 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yupa


Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2014
Messages: 579
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 20:45 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

  Je l'ai dit souvent, Son Goku adulte, Végéta, leurs bobonnes casse-burne et toute leur progéniture d'hyperactifs qui n'ouvrent jamais un livre m'indifférent, même si je ne reproche à personne d'aimer ça, c'est comme être fan de Downton Abbey avec plein de gens et plein de relationnel passionnant... si l'on veut bien s'attacher à eux.
  La chaîne Mangas rediffuse en revanche en ce moment toute la saga des débuts, et j'ai découvert des épisodes que j'avais ratés dans le temps, redécouvert d'autres quasi-oubliés.
  Ah, c'était vraiment de la féerie, et un humour ravageur ! Rien n'égale le charme du nuage magique, seul moyen de voler à l'époque, des dinosaures et des champignons géants dans le paysage, de la romantique, irascible et aventurière Bulma, de la petite île du Maître des Tortues, de l'écureuil volant ami aveuglément dévoué de Yamcha, des villages sinisés ou turquisés, du grand combat contre l'Armée du Ruban Rouge ou contre les champions de la sorcière perchée sur sa bulle, dans un décor de démons tirant la langue pour faire un pont au-dessus de la lave !
  Mais bon, c'était une toute autre atmosphère que les lointains spin-offs actuels. Quasi rien à voir avec.
  Je ne vois qu'un seul point commun :
  La volonté de s'entraîner toujours plus pour rencontrer toujours plus d'adversaires à la hauteur du héros. Cet unique fil rouge - c'est le cas de le dire - signifie que Son Goku en fait (bien plus que le Roi des Singes du "Voyage en Occident") est l'incarnation d'une très célèbre légende japonaise, celle de Kintoki, l'Enfant Rouge de la montagne, fils d'un dragon, qui part à travers le monde dans le seul but de chercher des adversaires à la hauteur de sa force, laquelle est colossale voire illimitée. Que cela devienne avec DBS à l'échelle de l'univers entier et des dieux n'y change rien, évidemment, et la seule fin possible est que Son Goku devienne le Tout-Puissant lui-même.
Revenir en haut
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 00:04 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Kintoki, c'est le personnage qui s'appelait enfant Kintarô ?
Je viens de vérifier, c'est bien lui ! ^^
En tout cas, ta comparaison est très pertinente, Yupa. On sait que Toriyama s'est inspiré de la trame du Si Yeou Ki pour les débuts de son aventure, mais effectivement il ne faut pas oublier que ses inspirations sont multiples (d'ailleurs, puisque tu regardes la série sur Mangas, avant la période du 23ème Tenkaichi Budôkai, mettant en scène Piccolo fils, ou Ma Junior, tu verras d'autres clins d'oeil aux contes japonais).
Et Conan, le Fils du Futur a également beaucoup inspiré Toriyama, soit dit en passant !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Yupa


Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2014
Messages: 579
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Jeu 12 Jan - 20:59 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Fëanor Curufinwë a écrit:


Et Conan, le Fils du Futur a également beaucoup inspiré Toriyama, soit dit en passant !




  Tiens là tu me surprends un peu. A moins de rapprocher l'attaque de la forteresse d'acier menée par Conan de celle de la Tour à étages où Son Goku va défaire à chaque étage un adversaire, jusqu'à un des généraux Ruban Rouge au sommet ?
  Kintarô ou Kintoki est en effet étonnamment proche du petit Son Goku. Sur Nolife, l'excellent Hostaing racontait longuement l'autre jour les détails de la légende de l'Enfant Rouge (ou Enfant d'Or), mais j'ai hélas effacé mon enregistrement.
  Cette recherche perpétuelle d'un "adversaire à sa dimension" mène évidemment à la dimension de l'univers, et à la "4ème dimension" de l'autre monde, celui d'après-mort chez Kaio. Il y a de la beauté dans cette épiphanie promise de l'obscur enfant sauvage, et quelques superbes créatures maléfiques comme Freezer.
  Mais bon, j'aimais beaucoup le gamin totalement ingénu à queue de singe, et ses compagnons. Arrivé à un certain stade de l'évolution de Son Goku, il n'en reste pas moins que Toriyama, et ça se voit bien ensuite, ne savait plus quoi en faire à part une galerie de témoins poussant des "Oooooh !" et des "Aaaaaah !" devant les exploits du héros surpuissant, qu'il ne pouvaient même plus épauler. Dans cet effritement, certains disparurent corps et bien, comme Lunch ou l'écureuil volant (dont j'ai oublié le nom).
Revenir en haut
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 20:58 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Yupa a écrit:


  Tiens là tu me surprends un peu. A moins de rapprocher l'attaque de la forteresse d'acier menée par Conan de celle de la Tour à étages où Son Goku va défaire à chaque étage un adversaire, jusqu'à un des généraux Ruban Rouge au sommet ?

Aussi (le rapprochement entre Industria et l'armée du Ruban Rouge, menaces de domination mondiale), mais je pensais surtout à la mise en place du groupe formée par Gokû et Bulma (leur rencontre se déroule d'ailleurs à chaque fois après la pèche d'un gros poisson par le héros). Bulma comme Lana sont aussi fille / petite fille de scientifique.
De plus, Il y a du Gokû dans Conan comme dans Gimsy. Le fait que Conan, comme Gokû, vivait isolé avec son "grand-père" (Conan pensait également être seul survivant avec son papy, et Gokû n'avait jamais vu de fille avant Bulma), la force surhumaine, le côté sauvage surtout. Et que ce soit Gokû / Krilin ou Conan / Gimsy, leur première rencontre fut houleuse !
Enfin, je me rattache également à une déclaration de Toriyama lui-même (aux débuts de la parution de Dragon Ball), qui disait avoir été très enthousiasmé après avoir vu Mirai Shônen Conan, et qu'il voulait faire quelque chose de ce genre !


Yupa a écrit:

  Mais bon, j'aimais beaucoup le gamin totalement ingénu à queue de singe, et ses compagnons. Arrivé à un certain stade de l'évolution de Son Goku, il n'en reste pas moins que Toriyama, et ça se voit bien ensuite, ne savait plus quoi en faire à part une galerie de témoins poussant des "Oooooh !" et des "Aaaaaah !" devant les exploits du héros surpuissant, qu'il ne pouvaient même plus épauler. Dans cet effritement, certains disparurent corps et bien, comme Lunch ou l'écureuil volant (dont j'ai oublié le nom).

C'est sujet à débat, ça, la série ne se résume pas à cela et on en a déjà discuté plusieurs fois ici-même, Yupa ! ^^
Pour l'écureuil volant, j'imagine que tu fais référence à Pu'erh, le compagnon de Yamcha. C'est étrange, bien que ta vision du perso ne soit pas dénuée de sens (oui, en effet, il a des airs d'écureuil volant), je n'ai jamais vu Pu'erh comme un écureuil !! Je me suis toujours dit que c'était une sorte de chat qui pouvait voler, ou un truc du genre ! Laughing
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Yupa


Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2014
Messages: 579
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 14 Jan - 22:16 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Fëanor Curufinwë a écrit:
Yupa a écrit:
  Tiens là tu me surprends un peu. A moins de rapprocher l'attaque de la forteresse d'acier menée par Conan de celle de la Tour à étages où Son Goku va défaire à chaque étage un adversaire, jusqu'à un des généraux Ruban Rouge au sommet ?








Aussi (le rapprochement entre Industria et l'armée du Ruban Rouge, menaces de domination mondiale), mais je pensais surtout à la mise en place du groupe formée par Gokû et Bulma (leur rencontre se déroule d'ailleurs à chaque fois après la pèche d'un gros poisson par le héros). Bulma comme Lana sont aussi fille / petite fille de scientifique.
De plus, Il y a du Gokû dans Conan comme dans Gimsy. Le fait que Conan, comme Gokû, vivait isolé avec son "grand-père" (Conan pensait également être seul survivant avec son papy, et Gokû n'avait jamais vu de fille avant Bulma), la force surhumaine, le côté sauvage surtout. Et que ce soit Gokû / Krilin ou Conan / Gimsy, leur première rencontre fut houleuse !
Enfin, je me rattache également à une déclaration de Toriyama lui-même (aux débuts de la parution de Dragon Ball), qui disait avoir été très enthousiasmé après avoir vu Mirai Shônen Conan, et qu'il voulait faire quelque chose de ce genre !









  Ah d'accord, très intéressant ! Ainsi que le coup du poisson annonçant Bulma, mais est-ce bien si régulier que ça ? Justement on nous a rediffusé sur Mangas un épisode que je n'avais jamais vu autrefois (et pour cause peut-être), où Son Gôku seul en pleine jungle meurt de faim et tente de pêcher un poisson avec sa queue (en se mettant donc tout nu), mais n'arrive à rien. Des crétins ont sûrement trouvé à l'époque que ce n'était pas montrable... Plus tard des singes finiront par donner à Gôku des fruits parce qu'il les a protégés d'un fauve, comme quoi notre héros était encore très proche des singes.  Il était très mignon, avec plein de mimiques drolatiques !
  Celui d'aujourd'hui ne me paraît évidemment pas aussi séduisant. Autant le gamin est rigolo quand il mange énormément (après de longs jeûnes puisqu'il n'a pas un sou pour s'acheter des repas), autant l'adulte me répugne par sa goinfrerie forcenée et systématique.
  Je viens de voir encore des épisodes que j'avais ratés dans le temps, où un démon vient de presque tuer Krilin dans un des premiers Tournois des Arts Martiaux, s'empare d'une des boules de cristal et de la liste des participants au tournoi. En effet il obéit à Satan Petit-Coeur qui veut éliminer Tortue Géniale responsable de son enfermement dans une boîte hermétique. A cette époque il est parfaitement évident que Toriyama ne voyait absolument pas Satan Petit-Coeur comme un habitant de la planète Namek, mais bien comme Satan, maître d'ailleurs d'une horde de démons écailleux. Le ton général évolue vers le drame épique, mais absolument rien ne suggère des éléments extra-terrestres dans l'origine de Satan ni dans celle de Son Gôku à cette époque-là, et je suis sûr que Toriyama n'y pensait même pas encore.
 Il y a donc bien un tout autre univers de récit qui se construira plus tard, une S.-F. cette fois, assortie d'une saga familiale. Jadis je me suis un peu intéressé à l'histoire de Piccolo (fils de "Satan"), puis aux robots C-17, C-18, puis à l'histoire de Cell, mais après j'ai zappé très réguulièrement, lâché presque toute l'affaire, ses aliens, ses interminables combats, entraînements, ses nièmes Tournois des Arts Martiaux, ses dialogues vides, ce héros mort mais pas mort, etc. Je l'avoue, elle ne m'intéresse pas, n'ayant pratiquement rien à voir avec l'univers originel. Le personnage le plus insupportable est pour moi ce connard de "Monsieur Satan", censé être comique !!
 Je le reconnais d'ailleurs volontiers, cela me rend incompétent pour discuter des détails de la vie d'adulte de Gôku et de son entourage, j'en suis désolé Feanor, car j'aime bien bavarder avec quelqu'un d'attentif et de lucide comme toi.
Revenir en haut
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 15 Jan - 17:31 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Mais c'est bien parce qu'il est un connard (du moins au début) qu'il est comique, Mister Satan ! Laughing
On n'arrivera pas à te convertir à l'après-Dragon Ball, c'est bien dommage, mais c'est vraiment pas grave, chacun ses goûts. Comme je l'ai déjà dit, il y a plus en elle que ce que tu veux bien y voir, mais je comprends aussi que tu refuses de voir au-delà. On ne prend du temps à analyser quelque chose que lorsqu'on s'y intéresse réellement, c'est normal ! ^_^


Pour en revenir sur le Gokû pécheur, il y a plusieurs passages où on le voit s'intéresser au poisson, si c'est là ta question. Lors de l'arc du Ruban Rouge, il se retrouve coincé avec un poulpe géant qui souhaitait le dévorer, et c'est le contraire qui s'est passé ! Bon, c'était pas un poisson, mais ça reste un "produit" de la mer. Et plus tard, lorsqu'il rencontre Yajirobe pour la première fois, il lui a dévoré son poisson fraîchement grillé.
Et, preuve qu'il n'est pas un glouton perpétuellement affamé, il sauve un rat en le mettant dans sa bouche lorsque la grotte sous-marine s'effondre et s'engloutit sous les eaux.

Et tu as raison, Piccolo était bien un démon au départ, tout comme Gokû n'était pas un extra-terrestre. Mais ce que j'aime énormément chez Toriyama, et aujourd'hui chez Eichirô Oda (pour moi, le meilleur héritier de Toriyama), c'est sa capacité à retomber sur ses pieds et à rendre tout ça cohérent. Bien sûr, tu trouveras toujours quelqu'un pour chipoter et te dire que la série n'est pas exempte d'incohérences, mais dans les grandes lignes, il a bâti un monde et une mythologie solides ! Et ça continue avec Dragon Ball Super, qui creuse encore plus profondément dans ce qu'on peut maintenant appeler le multivers du Dragon World ! Pour qui est fan, c'est proprement passionnant ! Il y a de nouveaux personnages, gentils comme méchants, véritablement attachants ou intéressants, comme Hit, le tueur à gages, ou Zamasu et Black, deux vilains absolument marquants. Et Trunks du futur qui revient dans l'histoire, et ramène en même temps la notion de mystère dan la saga, c'est phénoménal ! Very Happy

Soit dit en passant, je viens de voir l'épisode 74 de DBS, et il rattrape énormément l'épisode précédent ! Du grand Gohan, de la Pan choupinette et une Videl qui tape juste ! Oui, ça valait le coup de voir le 73 ! Okay
J'y reviens demain !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 11:51 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Dragon Ball Super
Episode 74
Ai Suru Mono no Tameni !
Fukutsu no Great Saiyaman !!
Pour Tous Ceux qu'il Aime !
L'Invincible Great Saiyaman !!


"Pour ma petite Pan, son papa est un héros invincible. Jamais il n'acceptera la défaite devant sa fille. Voilà pourquoi Gohan ne perdra pas."


Arrivé sur Terre, Jaco informe Gohan de la présence de Watagashi, le parasite extra-terrestre qu'il pourchasse. Le fils de Gokû propose d'avertir son père pour les aider à lui mettre la main dessus, mais Jaco refuse, étant en mission secrète, il doit agir discrètement.

De son côté, Gohan se fait manipuler par l'actrice / Idol Cocoa Amaguri, complice de Barry Karn, bien décidé à se venger de l'attention portée sur les talents de cascadeur du jeune homme ainsi que de l'indifférence affichée par Videl envers l'acteur, en brisant leur vie de famille. Pour ce faire, Cocoa invite Gohan chez elle, soit disant afin de répéter leurs scènes dans le film, le but étant que la presse, avertie par Barry, les surprenne dans une situation très embarrassante. Malheureusement pour la star de cinéma, tout ne se passe pas comme il l'espérait, et sa rage ainsi que sa frustration attirent vers lui Watagashi.


Si les clins d'oeil à Batman V Superman étaient déjà présents dans l'épisode précédent, ici ils abondent ! Difficile de ne pas penser à l'affrontement aussi bien idéologique que physique entre Batman et Superman à travers la rage aveugle de Barry Karn envers Gohan, mais aussi au combat final contre l'imposant Doomsday, lorsque Barry est complètement parasité par Watagashi. Il y a des poses, des cadrages et des situations qui ne laissent planer aucun doute !


Mais le véritable intérêt de cet épisode se situe ailleurs, dans la relation de Gohan avec sa femme et sa fille. L'épreuve imposée par les manipulations et photo de Barry Karn nous montre qu'il en faudra beaucoup plus pour le malheureux qui désirerait briser ce jeune couple uni et véritablement attachant, dont la pierre angulaire en est l'objet même de cet amour, Pan la Choupinette Ultime ! Malheur à qui tenterait d'ailleurs de l'arracher à son cocon familial. Il est bien des choses effrayantes en ce monde, mais l'odeur de la couche remplie par le popo de Pan les surpasse toutes, au vu de la réaction de Barry ! Laughing
Plus sérieusement, lors du combat de Gohan, le superbe discours de Videl sur la nécessité de rester forte et confiante quant à la victoire inéluctable de son mari, peu importe la nature de la menace, car aux yeux de leur jeune fille il n'y a pas d'autre issue possible, est particulièrement juste, intelligent et touchant. C'est face au regard de sa femme et surtout de sa fille que Gohan existe, pour lui également la défaite est inenvisageable. On comprend d'ailleurs ainsi que s'il continue à enfiler le costume du Great Saiyaman, c'est en grosse partie pour sa fille, chose qu'il avait d'ailleurs expliquée dans l'épisode précédent.


Et donc, pour m'auto-répondre à la revue de l'épisode 73, oui, trois fois oui, ça valait le coup de nous ressortir les poncifs de Gohan / Great Saiyaman ! ça justifie même amplement l'épisode précédent. En définitive, ça nous a permis d'avoir un épisode 74 très intéressant, et plutôt bien réalisé, qui plus est. Utiliser des références à l'un des meilleurs films de super-héros existants pour raconter l'histoire d'une famille attachante et indestructible, ça valait le coup. Au sortir, on se sent plus léger et le coeur chaud. C'est fichtrement agréable !

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 20:11 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Pas une grande surprise, Toonami censure les épisodes de Dragon Ball Super...
Que ce soit aux états-unis ou en France, la chaîne Toonami a cette malheureuse habitude de censurer ses animés, japonais ou américains.
Je me rappelle de cet épisode de Justice League (avec les Justice Lords et Doomsday), où l'autre Superman met Doomsday hs en lui cramant le cerveau. Lois lui dit après : "vous l'avez... lobotomisé ?!" (ou un truc du genre) et cette réplique a été coupée sur la chaîne. Il y a aussi des coupures sur les films du DCUAOM diffusés en journée.
Mais il semble que les protestations aient atteint les oreilles des dirigeants de la chaîne !
https://www.db-z.com/dragon-ball-super-vf-non-censuree/
On devrait demander la même chose pour les séries et films animés de super-héros.
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Lun 23 Jan - 12:52 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Dragon Ball Super
Episode 75
Gokû to Kuririn
Natsukashi no Shugyô no Bahe
Gokû et Krilin
De Retour sur les Anciens Lieux de leur Entraînement


"Je perçois le doute en toi. Une forte volonté d'aller de l'avant, mais aussi l'esprit confus de celui qui s'est arrêté et n'arrive pas à retrouver ses anciens réflexes. Tes coups de poing... ton jeu de jambes... tout est empli de doute chez toi"


D'une pierre deux coups. Connaissant la passion de son mari pour la baston autant que son aversion pour le travail, Chichi l'envoie s'entraîner dans leur champ de culture histoire de labourer ludiquement la terre. Seulement, le Gokû aime encore plus s'entraîner en duo, et Whis, Vegeta et Piccolo sont actuellement indisponibles, tandis que le sparring avec Gohan détruit le champ plus qu'il ne le laboure, ce qui entraîne la juste colère de Chichi. Finalement c'est Krilin qui fera office de partenaire, après une remarque acerbe de sa femme et de sa fille même, et la conscience de devoir se dérouiller après avoir pris une balle dans l'exercice de ses fonctions de policier. Et quel meilleur terrain d'entraînement pour les deux anciens disciples de Kame Sennin que l'île du vieux lubrique ?


Après avoir exploré la vie de famille de Gohan dans les deux précédents épisodes, c'est une autre vision de la famille qui est présentée ici, celle de Krilin, et il semble que là encore on se dirige vers une histoire en deux épisodes. La dynamique est différente puisqu'il n'est pas question ici de mettre en exergue ce qui lie cette famille mais plutôt, cruel effet de miroir, de se pencher sur les doutes de Krilin, dont la femme et la fille émoussent la confiance en lui déjà pas énorme à la base, dans une scène terrible et mettant même le spectateur assez mal à l'aise. Rien d'inhabituel pourtant, on connaît bien le franc-parler de C-18, et la réflexion de Marron est faite en toute innocence (elle voit son père blessé au bras et demande s'il est devenu faible). De plus, avec la présence de Gokû, toujours aussi débordant d'énergie et ne voyant pas de malice à déclarer qu'il est effectivement plus fort que Krilin, ça n'arrange pas les choses pour son meilleur ami.


Cela étant dit, il y a fort à parier que tout devrait s'arranger par la suite. Papi Kame étant assez perspicace et de très bon conseil, il envoie ses deux disciples dans une pseudo course à la recherche d'une plante rare (qu'il possède déjà, le vil coquin) appelée la "plante paradisiaque". On devine, vu l'endroit où ils atterrissent, que ce sera l'occasion pour Krilin de se recentrer et de retrouver confiance en lui. Quant à sa femme et sa fille, après ce qui est arrivé dans cet épisode, on est en droit d'attendre de leur part un mea maxima culpa en bonne et due forme, non mais !


Encore un bon épisode, dans l'ensemble. La réalisation technique n'est pas folichonne, surtout dans le chara-design, mais la mise en scène rattrape le tout, avec quelques jolis paysages et cadrages en sus, et parvient même à installer une ambiance qu'on a pas l'habitude de voir dans la saga, un malaise palpable chez les Krilin / C-18.
Et puis on a également eu droit à une belle passe d'armes entre Gokû et Great Saiyaman, ainsi qu'à une jolie référence à Cutey Honey (toujours avec Great Saiyaman !) et un caméo de Mamie Voyante de bon aloi !
Et la scène finale nous ramène quelques figures connues, dont une traumatisante pour Krilin, ce qui promet quelques combats épiques pour la suite !

A suivre, donc !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 12:58 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Dragon Ball Super
Episode 76
Kyôteki wo Uchiyabure !
Kuririn no Tôshi Futatabi !
Battez ces Terrifiants Ennemis !
L'Esprit Combatif de Krilin Renaît !


"Si je ne surpasse pas ma peur du passé, je n'arrêterai jamais de fuir"


Partis à la recherche de la plante spéciale demandée par Kame Sennin, Krilin et Gokû se retrouvent dans une forêt mystérieuse (la "Forêt de la Peur"), entourés de répliques vivantes de leurs anciens adversaires.


Episode très linéaire et sans surprises cette semaine, reflet parfait des deux épisodes précédents de DBS (l'effet de miroir dont je parlais pour l'épisode précédent, du reste), parce que dans ce cas précis, c'est le dernier épisode qui est inintéressant, et dans cet ordre, c'est un gros problème. Après le diptyque consacré au Great Saiyaman, j'en attendais peut-être trop, et du coup je suis assez déçu, d'autant plus que Krilin est un de mes perso préférés, voire mon perso préféré de la saga. Qu'il se remette en question, c'est une chose, mais qu'il devienne tout à coup aussi peureux, ça c'est une erreur de caractérisation.
Certes, il a toujours eu le comportement, plutôt naturel, de celui qui tient à sa vie et raisonne, ou plutôt tente de raisonner, ses camarades du danger en face duquel ils se trouvent. Il sait aussi reconnaître quand il n'est pas de taille, mais fuir ? Jamais Krilin ne fuit et abandonne ses amis, même et surtout face à des ennemis plus puissants.

C'est la grave erreur de cette semaine, qui gâche tout ce que l'épisode précédent semblait promettre, et contrairement à l'histoire de Gohan, on ne creuse même pas du côté de la famille de Krilin, on s'en tient à un comportement de couard basique autant qu'incompréhensible, et tout ça parce qu'il a failli prendre une balle ? Et pour ne rien arranger, la réalisation est assez mauvaise, ça manque de souplesse dans l'animation et les têtes sont les trois quarts du temps hideuses.

Bref, sans être une mauvaise histoire non plus (à la base, la reprise de la forêt maléfique de l'Empire Contre-Attaque est une bonne idée), ça ne raconte pas grand-chose (un épisode aurait largement suffi pour tout faire tenir) et ça n'apporte rien au personnage de Krilin, ce qui est un énorme gâchis compte tenu de son temps de présence dans la série. Là où Gohan, Videl et Pan étaient diablement creusés et intéressants, on reste à la surface des choses, et C-18 et Marron ne sont au final dans cette histoire rien de plus qu'une "récompense" à la soi-disant évolution d'un Krilin qui ne fait que redevenir ce qu'il était avant le début de cette histoire, c'est-à-dire un type attachant, fiable et courageux. Quel intérêt, alors ?

A suivre.
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 5 Fév - 18:29 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Dragon Ball Super
Episode 77
Yarôze Zen Ô Sama !
Uchûichi Budôkai !!
Faisons-le, Omni Roi !
Le Uchûichi Budôkai !!


"Je suis peut-être devenu trop indulgent avec toi. Sans parler du danger que représente l'Omni Roi, ta naïveté pourrait être une menace pour l'univers"


Après avoir essuyé une tentative de braquage de camionnette, Gokû estime qu'il doit retourner s'entraîner, se considérant un peu rouillé. Krilin étant occupé dans son travail de policier, il demande à Whis s'il veut bien s'occuper de lui. L'enchaînement des évènements l'amène chez Bulma qu'il découvre enceinte et pas très loin de l'accouchement. De fait, Vegeta n'ira pas s'entraîner avec lui, voulant assister à a naissance de leur second enfant. Spoiler,
ce sera une fille.
^^
Arrivé sur la planète du dieu de la destruction, Gokû se demande quand aura lieu le tournoi multiversel dont l'Omni Roi lui avait parlé. Il décide donc d'aller lui demander directement, malgré la menace de Beerus, qui constate que le comportement trop naïf de Gokû pourrait un jour coûter cher à l'univers.


C'est donc avec cet épisode que débute un nouvel arc majeur de la série et fort attendu, le Tournoi Multiversel. Et pour l'occasion, un tout nouveau générique d'ouverture fait ici son apparition, après 76 épisodes d'un très bon Chôzetsu * Dynamic ! Si je trouve le début pas très entraînant, sans être mauvais (je dis ça, mais je viens de le revoir pour la troisième fois, et ça commence à me plaire), la seconde partie est en revanche très rythmée, très coup de poing dans ta tronche ! Les images qui y sont livrées montrent beaucoup de nouvelles têtes (j'ai un gros coup de coeur pour l'homme loup ! Cool ), dont cette fameuse version féminine de Broly qui aura tant fait polémique (pour si peu de choses...), et peut-être une nouvelle transformation de Gokû, mais aussi la composition de l'équipe de l'Univers 7, avec le retour du frère prodigue, C-17, et TenshinHan, entre autres (Kame Sennin un instant super badass dans ce générique ! O_O ) ! On y reviendra dans les prochains épisodes, mais à première vue, ça promet ! Espérons qu'ils ne feront pas que tenir la chandelle à Gokû, Vegeta et Gohan !
Soit dit en passant, même si la chanson reste la même, le générique de fin a subi un léger changement cosmétique qui lui sied bien mieux.


Pour revenir sur l'épisode en lui-même, il n'y a pas grand-chose à dire, puisqu'il fait office de prologue et que, grosso modo, on y apprend que Vegeta a évolué en un père plus responsable qu'à la naissance de Trunks ('vous rappelez la scène de l'explosion de l'avion de Bulma ?), mais est-ce vraiment une révélation ? On le sait déjà depuis l'arc Boo, en fait !
Plus intéressant, par contre, est l'avertissement que Beerus donne à Gokû concernant la menace sérieuse que représente l'Omni Roi, sous ses traits enfantins et cette innocence qui le rendent d'autant plus dangereux, lui qui s'amuse avec sa version du futur (le compagnon de jeu que Gokû lui a amené à la fin de l'arc de Trunks du Futur) à ce qui s'apparente à un jeu de billes, mais des billes qui s'avèrent être des planètes qui s'entrechoquent et sont détruites en un instant. Beerus, à côté, est un ange. A n'en pas douter, il y aura des répercussions à cette idée de Tournoi Multiversel que Gokû refout sur le tapis à toutes les sauces (TMTC).


Un prologue, donc. Pas folichon, pas très beau non plus, maigre en info, un teaser de prologue même, avant que les choses se mettent réellement en branle. Je retiendrai surtout ce nouvel OP, ainsi que, et c'est un détail, la taille de Boo respectée. Je sais que c'est idiot, mais voir dans le premier épisode de DBS un Boo pas plus grand que Mister Satan, ça m'avait vraiment choqué à l'époque ! Laughing Cette fois, il fait de nouveau à peu près la même taille que Piccolo (en tout cas dans l'OP), tout va bien dans le meilleur des mondes ! ^^

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Kuronoe


Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2014
Messages: 48
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 11:23 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

C'est une série que je suis de manière très irrégulière. J'ai trouvé la première partie sans intérêt dans la mesure où j'avais vu le film et que le concept de rallonger la sauce a vraiment pris là toute sa dimension.

J'ai vraiment kiffé l'arc Mirai Trunks et Black Goku, j'y ai retrouvé l'esprit DBZ du début, des combats rapides, efficaces, un Vegeta en grande forme, un excellent Trunks à côté desquels Goku paraît bien fade, un attardé qui ne pense qu'au combat (et où on découvre que la malheureuse Chichi n'est en fait qu'une jument faite pour la reproduction).

Ensuite on retombe dans une succession d'épisodes sans saveur mais qui ont le mérite de restaurer un peu les persos traditionnels de DB qui avaient été complétement abandonnés -  j'attends avec impatience ce nouveau tournoi. Le retour de Tenshin Han quoi !! (je pense qu'il jouera plutôt le rôle de soigneur mais sait-on jamais)

Au fait, un ami m'a dit qu'il y a de la censure sur les épisodes diffusés sur Toonami. C'est fou. Censurer les combats dans Dragon Ball c'est comme censurer le volley dans Jeanne et Serge, çà n'a pas de sens
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 7 Fév - 12:19 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Surtout qu'il n'y a pas vraiment de quoi censurer ! Les censures raccourcissent les moments de tension et les combats, ce qui est absurde, effectivement. Cependant, la chaîne a annoncé que la série sera diffusée en version intégrale dès le 23 février, tous les soirs.
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Fëanor Curufinwë


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2014
Messages: 604
Localisation: le Kobayashi-maru
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Lun 13 Fév - 12:01 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super Répondre en citant

Dragon Ball Super
Episode 78
Zen Uchû no Kami Sama mo Donbiki !?
Maketara Shômetsu "Chikara no Taikai"
Les Dieux des Douze Univers sous le Choc ?!
Les Perdants du "Tournoi de la Puissance" seront Effacés


"Il est trop tard pour prendre conscience du danger. Tu peux bien dire que l'Omni Roi est ton ami, si vous perdez il effacera tout l'Univers 7, toi y compris"


Le Grand Prêtre, papa de Whis et serviteur de l'Omni Roi, est venu annoncer à Gokû, Beerus et Kaiôshin la date du tournoi multiversel à venir, officiellement appelé le Tournoi de la Puissance, ainsi que le lieu où il se déroulera et la récompense pour l'univers victorieux. Les champions combattront dans un endroit où le temps et l'espace n'existent pas, empli du néant et appelé le "Monde du vide". Si le meilleur combattant du tournoi aura le droit d'utiliser les Super Dragon Ball, les univers perdants se verront effacés par l'Omni Roi.
A peine Gokû et les autres ont-ils le temps de digérer ces informations que le Grand Prêtre leur apprend que l'Omni Roi du futur souhaite avoir un avant-goût de ce tournoi. A cet effet, un match amical aura lieu entre trois participants de l'Univers 7 et trois participants de l'Univers 9, auquel assisteront les deux Omni Rois ainsi que tous les Kaiôshin et Dieux de la Destruction des douze univers. Vegeta refusant toujours de quitter le domicile familial avant la naissance de son enfant, Gokû se rabat alors sur Gohan et Buu.


La première partie de l'épisode expose les enjeux du tournoi à venir, et si on peut présumer que c'est un tantinet "too much" d'annoncer que onze univers seront détruits à son terme (même si on n'est évidemment pas à l'abri d'un retournement de situation salutaire qui éviterait de gâcher le potentiel aussi riche pour la saga que peut représenter le Multivers), force est de constater qu'on ne peut pas faire plus sérieux comme enjeu. Les combats promettent donc d'être bien plus tendus que ce qu'on nous a servi lors du premier tournoi multiversel (qui n'était pas mauvais pour autant).
Cela étant dit, j'ai un peu de mal avec ce concept de "Monde du Vide", sans temps ni espace. Pas d'espace ni de temps, j'arrive pas à me représenter la chose, concrètement. Comment vont-ils bouger, et dans quoi vont-ils bouger ? C'est un détail, et on est d'accord que ça tient plus du TGCM qu'autre chose, mais je trouve quand même ce concept bancal, alors qu'un monde semblable à celui de la Salle de l'Esprit et du Temps aurait été bien plus plausible et en adéquation avec l'univers de la saga.

A noter également que l'on observe ici les conséquences des caprices et de la légèreté de Gokû, face à l'Omni Roi. Ce sera intéressant de voir sa réaction quand ce dernier détruira le premier univers perdant. Y a beaucoup de choses à exploiter là-dessus.
Sur une note plus légère, j'ai bien aimé la façon dont Gokû à enrôlé Gohan. C'était la bonne chose à faire pour le motiver à se joindre au combat, lui qui n'est pas du genre à se battre pour le plaisir mais plutôt pour sauver le monde. Quant à Buu, aussi malléable physiquement que psychologiquement, nul besoin de motivation particulière. En revanche, le voir dormir avant son combat, ça a des airs de réminiscence du Pitit Buu (la version sale gosse), ça peut annoncer quelque chose. Même s'il a perdu une grande partie de sa force lorsqu'il s'est séparé en deux entités, le bonhomme ne manque pas de ressource et il pourrait surprendre son petit monde, à terme ! Et ce sourire à la fin de l'épisode, ça me botte pas mal !


Autre fait notable, le rassemblement de tous les dieux des douze univers ! Certains ont un design intrigant, intéressant et évocateur, quand d'autres gardent un aspect mystérieux. Il ne s'agit pour le moment que d'une exposition, mais j'ai bien tiqué sur ce Dieu de la Destruction clownesque et sa servante aux couettes Harley Quinnienne, sans parler de ce personnage encapuchonné et couvert des pieds à la tête ! C'est bien, on entretient le mystère, on sait ce qui a plu dans l'arc précédent ! Very Happy


Techniquement, la série semble avoir établi définitivement un nouveau style graphique, étrenné dans le nouvel Opening. Ces contours noirs bien appuyés, rappelant également le style de Tiger Mask W, du reste, ainsi que les couleurs plus pétantes ont tendance à atténuer les quelques égarements du chara-design. A ce sujet, on sent que les préposés au coup de crayon ont du mal à se mettre d'accord sur la taille de Buu. Un instant il est aussi grand que Mister Satan, et juste après il le dépasse de plusieurs têtes ! Au passage, c'est une erreur qui était déjà présente dans DBZ.

Beaucoup de parlote ici ainsi que des annonces choc. La baston, ce sera pour l'épisode suivant, et j'ai hâte de voir ça, moins pour Buu que pour ces combattants lupins dont j'adore le design !

A suivre !
_________________
"Demons Run when a Good Man goes to War"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:59 (2017)    Sujet du message: De Dragon Ball à Dragon Ball Super

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Manga Index du Forum -> Les styles -> Anime & Animation Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation


Thème créé par Mister Geo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com