Passion Manga Index du Forum
Passion Manga
Tu as une âme d' otaku ? Alors ce forum est fait pour toi. N' attends plus, viens nous rejoindre.
 
Passion Manga Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Au coeur de Fukushima ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Manga Index du Forum -> Les styles -> Manga & BD
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bub


Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2014
Messages: 72
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Jeu 24 Mar - 22:34 (2016)    Sujet du message: Au coeur de Fukushima Répondre en citant




Tombé par hasard dessus en librairie, j'ai découvert après coup que ce manga a fait l'objet d'une jolie petite couverture médiatique en France il y a quelques semaines, à l'occasion du triste anniversaire du tremblement de terre.

Possédant quelques ouvrages consacrés aux nettoyeurs de Tchernobyl, j'étais curieux de comparer - si c'était possible - avec ce manga.

Gros point positif, l'auteur ne verse pas dans le drame, au contraire : il s'attache simplement à décrire le travail pur et dur d'un employé sur le site sinistré de la centrale de Fukushima.

Et c'est tout l'intérêt du titre.

Comprenons-nous bien : il nous est décrit en long, en large et en travers tout le dispositif mis en place depuis la catastrophe pour permettre aux intervenants de travailler sur le site. L'auteur détaille absolument tout ce qu'il a pu observé à travers les postes qu'il a occupé, du ravitaillement en matériel en passant par le long et pénible temps passé à s'équiper et à s'habiller de façon sécurisée.
C'est ce qui donne le vertige : une organisation complexe, lourde, qui demande énormément d'efforts et d'investissement logistique pour permettre in fine à une équipe de 3/4 nettoyeurs de pouvoir faire le job pendant... une heure. Une seule heure au bout de laquelle les mecs ont bouffé la dose limite quotidienne de radiation tolérable pour un travailleur du nucléaire.
C'est cette foultitude de procédures à respecter qui fait prendre conscience que le chemin menant à l'achèvement des travaux prendra des décennies, ou pire.
Un combat à la fois dantesque et dérisoire...

Autre bon point, l'auteur ne s'étale pas dans le voyeurisme : il nous montre brièvement à quoi ressemble la zone interdite, ou plutôt simplement à quoi peut ressembler un ancien hameau déserté par l'homme et rapidement envahi par la nature. Il montre aussi les différents profils des employés, bien souvent des hommes d'âge mur originaires de la région de Fukushima qui, ayant perdu leur emploi suite au tsunami, n'ont eu d'autre choix que d'accepter un poste à la centrale...

J'ai également apprécié qu'il ne cache pas les difficultés rencontrées pour le recrutement de personnel dans la centrale, hors région de Fukushima. Le nombre de sociétés sous-traitantes donne le tournis et pose beaucoup de question sur le droit du travail au Japon. N'y connaissant rien sur le sujet, je me contenterai de soulever tout de même un sourcil sourcilleux avec l'auteur sur ces étonnantes façon de recruter...

Mais malgré tout, l'auteur veut passer un message volontariste, se refusant à baisser les bras et à verser dans le pessimisme (sinon à quoi bon mener le combat ?).
D'ailleurs, j'ai cru comprendre que certaines critiques ont été émises à son encontre, lui reprochant d'être trop peu négatif envers Tepco. Mais franchement, en lisant tout ça, j'ai pas le sentiment qu'il dresse une couronne à l'exploitant de la centrale, au contraire : il n'est pas là pour parler de ça, mais bien pour montrer le quotidien de ces hommes qui sacrifient leur vie pour un travail de très longue haleine. Il n'est donc pas là pour passer un message "engagé", comme on dit chez nous, mais simplement pour apporter un témoignage neutre au possible.
 
Niveau dessin, on est au niveau d'un "Dossier A" : des décors ultra réalistes mais des personnages peu charismatiques et aux proportions anatomiques problématiques. Mais c'est absolument secondaire et ne gène en rien la lecture.

Bref, à lire, pour mesurer l'ampleur objective du merdier qui pourrait nous pendre au nez le jour où ça pêtera peut-être par chez nous...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 24 Mar - 22:34 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Xanatos


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2015
Messages: 250
Localisation: Val d'Europe
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 10:47 (2016)    Sujet du message: Au coeur de Fukushima Répondre en citant

Ah tiens très intéressant comme thème traité par ce manga.
Si en plus tu confirmes que l'oeuvre est instructive et ne se complaît pas dans le mélodrame, cela m'intéresse d'autant plus.
J'essaierai de voir si il est dispo à la FNAC de ma ville.
Merci pour ta critique Bub et de nous avoir fait découvrir ce titre !  Wink
_________________
Hello Sugarcube!
Revenir en haut
Yupa


Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2014
Messages: 666
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 27 Mar - 17:50 (2016)    Sujet du message: Au coeur de Fukushima Répondre en citant

  Effectivement, moi aussi je lirai volontiers ce manga dans la mesure où ce n'est pas un pamphlet accusateur et vain, mais un vrai reportage étayé et neutre autant que faire se peut, instructif, et j'ai entière confiance dans le jugement de l'ami Bub qui l'affirme.
  Bien des questions concrètes doivent y être traitées de près - ce qui est d'ailleurs un des talents des Japonais. Je ne connais rien aux (probables) défaillances sécuritaires et négligences concernant une grande centrale nucléaire, mais je me méfie beaucoup des gens qui clament les connaître parfaitement et concluent que Tepco ne vaut rien. Il y a quand même eu une exceptionnelle catastrophe naturelle à la base. 
  On peut trouver trop obstinément volontariste et trop vide de toute accusation le clip musical "Samba Fukushima" (on y voit quantité de gens de tous âges et toutes conditions se trémousser sur un air de samba dans les zones en pleine reconstruction), mais nous commençons à avoir nos vraies tragédies aussi en France et en Belgique, et nous nous apercevons que ce genre d'attitude est plus souhaitable que les accusations et les haines. Holà, je tourne sermonneur, moi, my God !
_________________
"La seule adoption de l'enfermement des femmes en sérails nous rendrait en peu de temps barbares, et la seule libération des femmes du carcan qu'elles subissent ferait passer les barbares à la civilisation." (Charles Fourier, 1808)
Revenir en haut
bub


Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2014
Messages: 72
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 27 Mar - 21:49 (2016)    Sujet du message: Au coeur de Fukushima Répondre en citant

Je vous conseille au moins d'y jeter un oeil si le sujet vous intéresse.

J'insiste sur le côté "posé" du manga. L'auteur ne prend vraiment aucun parti pro ou anti nucléaire, il se contente de dresser le portrait de travailleurs en milieu "hostile".

J'ai oublié de préciser que le manga n'est pas "scénarisé", c'est-à-dire que l'auteur raconte son ressenti sans avoir réellement structuré son récit.

Ainsi, le premier chapitre est une sorte de chapitre "zéro", qui à l'origine fut publié dans une revue avant que l'auteur ne se décide à développer tout ça sous forme d'un manga plus long. Donc pour ceux qui seraient dubitatifs, je les invite à lire carrément ce premier chapitre, qui donne parfaitement la tonalité de tout le reste et satisfera en même temps la curiosité de ceux qui veulent savoir "comment c'est vraiment là-dedans".

Les autres chapitres suivent avec plus ou moins de bonheur une pseudo chronologie de l'embauche puis du travail proprement dit.

Faudra par contre attendre le volume 2 pour connaître la suite des aventures de l'auteur au plus près du réacteur en détresse.
C'est en ça qu'on voit que l'auteur reste assez "amateur" et qu'il rend compte de son "témoignage" au fur et à mesure qu'il réalise l'importance de tel ou tel détail de son travail ("ah oui j'ai oublié de vous parler de ça !", "j'y reviendrai plus tard", etc.).
Une humilité très appréciable et qui nous met au même niveau que l'auteur à son arrivée sur place : profil bas face à l'ampleur de la tâche...

Et je trouve que ce mange touche à bien plus que l'aspect "nucléaire" de cette catastrophe : il montre sans trop en dire la dévastation économique qu'a entrainé la mise en quarantaine de cette région et le sort qui s'est acharné sur les survivants, contraints d'abandonner leur logement, leur vie d'autrefois, pour se retrousser les manches et accomplir un travail ingrat dans des conditions particulièrement éprouvantes, à un âge où l'on ne pensait plus devoir repartir de zéro (l'essentiel des intervenants ayant 45/60 ans, en gros). Ce côté "sociétal" reste très discret cependant, mais l'auteur n'en cache rien et le laisse parfaitement transparaître dans son manga, façon bien à lui de rendre hommage à ces "nettoyeurs".
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:36 (2017)    Sujet du message: Au coeur de Fukushima

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Manga Index du Forum -> Les styles -> Manga & BD Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation


Thème créé par Mister Geo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com