Passion Manga Index du Forum
Passion Manga
Tu as une âme d' otaku ? Alors ce forum est fait pour toi. N' attends plus, viens nous rejoindre.
 
Passion Manga Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Prunus girl (shojo ai) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Manga Index du Forum -> Les styles -> Yuri
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DD69
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2014
Messages: 595
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 22:56 (2015)    Sujet du message: Prunus girl (shojo ai) Répondre en citant



 
 
Voici un manga aux genres quelque peu originaux auxquels il faut bien l’avouer, difficilement classable. Aux éditions Soleil Manga chez nous, éditer au Japon par Square Enix CO UTD. Cet œuvre unique en six tomes dont nous allons découvrir ensemble pour notre plus grand plaisir…

Synopsis :
Alors qu’il vérifie ses résultats d’admission au lycée, Maki rencontre une jeune fille dont il tombe immédiatement amoureux…
Par bonheur, ils se retrouvent camarades de classe, quand celle-ci lui fait une révélation des plus choquantes : En fait de jolie fille, c’est un garçon !

«Un garçon au féminin, une fille au masculin »

L’histoire commence par cette phrase : « Vous savez, cette fille que j’ai rencontrée sous les cerisiers en fleurs ? Et bien… » annonce d’emblée la couleur à ce qui va suivre au fil des pages. Aikawa est mignon (ne) avec ses habits de fille dont ne laissant rien paraître sur son sexe. Maki est doué pour les études comme pour le sport, contrairement à Kizuna dont les études et les tâches ménagères ne sont pas son fort. Ce manga est fort bien représenté par sa traduction reprenant fidèlement à sa version originelle. Avec une qualité de papier fin et supérieur, très bon encrage sans trait d’épaisseur laissant toute la subtilité en son genre en font un bon shonen, shojo ai (comprenez par-là lesbien et gay implicite). Le découpage, clair et précis sans superflu, aère bien l’œuvre rendant facile d’accès à la lecture pour le plaisir des yeux. L’ambiance tambour battant et très drôle rythmé par des lycéens plus loufoques les uns des autres nous plaisent au tant qui nous font rire aux mimiques des personnages secondaires ainsi que Maki. Les joies et les peines aux expressions très réussies, bien dans le ton sont le point fort du manga. Plus on avance, plus les liens vont se nouer au fil du temps. Aikawa en premier (ère) suivi par Wakakusa et Shion. Tomoki Matsumoto ne nous trompe pas en signant une forte idée d’amourette sans aller plus loin, restant soft. De la parodie à la romance sont les ingrédients pour hypnotiser le lecteur à suivre leurs aventures jusqu’au bout. On en redemande !

« Kizuna Aikawa joue de ses charmes, usant Maki est de toute beauté »

Maki dont le flegme est légendaire déjà depuis le primaire est alors pris au dépourvu à la situation quelque peu cocasse quand Aikawa arrive. Machiavélique à souhait, fin stratège, malin au possible. Un vrai diable qui sort de sa boîte sous ses faux airs d’ange avec ses habits de fille. Bluffant Maki dont la situation lui échappe, laissant peu de place au doute qui s’installe alors en lui, tout se brouille dans sa tête et s’entête à le repousser, reculant l’échéance le plus possible au lieu de lui ouvrir son cœur. Mais si on regarde de plus près, on s’apercevra très vite que depuis le début Aikawa menait le jeu dès le début de l’histoire rendant logique ce qui n’était pas plausible au départ en usant dans ses charmes pour parvenir à ses fins. Tout porte à croire que la fidélité, comme tout couple qui se respecte, est le leitmotiv caché de l’auteur sans qu'il ne soit précisé.
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Nov - 22:56 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yupa


Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2014
Messages: 606
Localisation: Paris
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 21 Mai - 10:20 (2017)    Sujet du message: Prunus girl (shojo ai) Répondre en citant

Je crois dans ton intérêt de te le signaler, cher DD69, car cela te nuit sûrement : tu n'as pas une bonne syntaxe (= construction interne des phrases), et tu devrais prendre des cours pour la perfectionner. Ta présentation de "Prunus Girl" en contient bon nombre de fautes, et c'est d'autant plus dommage que tes idées et analyses sont intéressantes et bien vues.

Puisqu'on est en rubrique "Yuri", on constate que malgré son côté inclassable comme tu le dis très bien, Prunus Girl à côté des héros principaux décrit une relation yuri, celle entre Hanazaka (= la pente fleurie) et Wakakusa (= la jeune herbe).
Shion Hanazaka est une fille du genre garçon manqué, directe et rentre-dedans, alors que Wakakusa aux longs cheveux blonds fait figure vraiment féminine (bien qu'elle montre aisément sa passion pour Shion). On les suit en intrigue parallèle du manga, d'autant qu'elles ne cachent en rien leur relation aux autres lycéens.
Un autre couple yuri mais bien plus secret existe d'ailleurs, celui entre la sous-directrice à lunettes et son ex, revenue à la charge et qui la force à se travestir en lycéenne !
Beaucoup de filles du lycée trouvent d'ailleurs très "mignonne" le garçon travesti Aizawa, et même la lesbienne affirmée Hanazaka est un peu troublée par lui. En fait Matsumoto semble vouloir surtout plaider pour la liberté d'aimer qui l'on veut, indépendamment du sexe de la personne.
Ainsi les trois factions de fans masculins fascinés par Aizawa sont :
- les "c'est un garçon ; où est le problème ?"
- les "c'est une fille ; elle a sûrement ses raisons pour le nier"
- les "tant que c'est Aikawa, il peut être ce qu'il veut ; c'est un ange"
Mais DD69 tu as très bien repéré aussi ce que je n'aurais pas remarqué sans toi : un leitmotiv sur la fidélité en amour.
Maki et Aizawa en fait sont dans une relation de constance totale depuis une année entière quand ils s'avouent leur amour, Wakakusa s'est faite inscrire parce qu'elle ne voulait pas être larguée (même pour de nobles raisons) par Hanazaka qui l'aime toujours, et l'ex de la sous-directrice veut retrouver celle qu'elle aimait et qui en fait l'aime encore autant.
Un manga plus sérieux et "militant" qu'il n'en a l'air !
_________________
"La seule adoption de l'enfermement des femmes en sérails nous rendrait en peu de temps barbares, et la seule libération des femmes du carcan qu'elles subissent ferait passer les barbares à la civilisation." (Charles Fourier, 1808)
Revenir en haut
DD69
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2014
Messages: 595
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 21 Mai - 20:54 (2017)    Sujet du message: Prunus girl (shojo ai) Répondre en citant

Yupa a écrit:
Je crois dans ton intérêt de te le signaler, cher DD69, car cela te nuit sûrement : tu n'as pas une bonne syntaxe (= construction interne des phrases), et tu devrais prendre des cours pour la perfectionner. Ta présentation de "Prunus Girl" en contient bon nombre de fautes, et c'est d'autant plus dommage que tes idées et analyses sont intéressantes et bien vues.

Puisqu'on est en rubrique "Yuri", on constate que malgré son côté inclassable comme tu le dis très bien, Prunus Girl à côté des héros principaux décrit une relation yuri, celle entre Hanazaka (= la pente fleurie) et Wakakusa (= la jeune herbe).
Shion Hanazaka est une fille du genre garçon manqué, directe et rentre-dedans, alors que Wakakusa aux longs cheveux blonds fait figure vraiment féminine (bien qu'elle montre aisément sa passion pour Shion). On les suit en intrigue parallèle du manga, d'autant qu'elles ne cachent en rien leur relation aux autres lycéens.
Un autre couple yuri mais bien plus secret existe d'ailleurs, celui entre la sous-directrice à lunettes et son ex, revenue à la charge et qui la force à se travestir en lycéenne !
Beaucoup de filles du lycée trouvent d'ailleurs très "mignonne" le garçon travesti Aizawa, et même la lesbienne affirmée Hanazaka est un peu troublée par lui. En fait Matsumoto semble vouloir surtout plaider pour la liberté d'aimer qui l'on veut, indépendamment du sexe de la personne.
Ainsi les trois factions de fans masculins fascinés par Aizawa sont :
- les "c'est un garçon ; où est le problème ?"
- les "c'est une fille ; elle a sûrement ses raisons pour le nier"
- les "tant que c'est Aikawa, il peut être ce qu'il veut ; c'est un ange"
Mais DD69 tu as très bien repéré aussi ce que je n'aurais pas remarqué sans toi : un leitmotiv sur la fidélité en amour.
Maki et Aizawa en fait sont dans une relation de constance totale depuis une année entière quand ils s'avouent leur amour, Wakakusa s'est faite inscrire parce qu'elle ne voulait pas être larguée (même pour de nobles raisons) par Hanazaka qui l'aime toujours, et l'ex de la sous-directrice veut retrouver celle qu'elle aimait et qui en fait l'aime encore autant.
Un manga plus sérieux et "militant" qu'il n'en a l'air !


Salut Yupa

Bah oui, je sais. Malheureusement je pense avoir du mal avec mon logiciel Antidote 9 à le configurer correctement. C'est pas de ma faute, hein ^^''. Cela m'agace assez, je le reconnais. Mais ma passion est toujours là.

lA Relation entre prof n'est pas si transparente que ça, malgré que je ne mentionnais nulle part ! Oui elle existe et bel et bien là. Dans un premier temps il était plus évident qu'on retrouve plus le coté shojo-ai limite yuri que shonen. Seulement la presence forte de Aikawa et Maki
Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:55 (2017)    Sujet du message: Prunus girl (shojo ai)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Manga Index du Forum -> Les styles -> Yuri Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation


Thème créé par Mister Geo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com